Après une formation de danseuse à l’Ecole de L’Opéra de Paris, et à Rudra Béjart à Lausanne. Elodie Auger fait de nombreuses tournées en France et à l’étranger avec Rudra Béjart. Elle participe également à certaines créations, elle est ensuite engagée par le Béjart Ballet Lausanne pour deux pièces importantes : « Le Sacre du Printemps et le Boléro », et participe à l’Opéra de Stravinsky   «The Rake’s Progress » avec l’Opéra de Lausanne. Ensuite, elle va passer un an avec le Groupe France Jeune Compagnie de la Fédération Française de Danse.

Elodie prépare et obtient son Diplôme d’Etat de professeur de danse classique en 2002 à l’Ecole Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower. 

Par la suite elle obtiendra son Diplôme en « Méthode Aesthésique » et devient thérapeute corporel en 2012. 

 

Elle enseignera dans différentes grandes structures françaises, comme l’ESDC Rosella Hightower, l’Université de Nice et le Conservatoire de Strasbourg. 

En 2011 elle intègre la « Cie Julie Magneville », en tant que danseuse soliste et assistante chorégraphe. 

En 2012 elle co-crée et dirige la « Zakat Dance School » Centre de formation professionnel jusqu’en 2014.

 

Artiste Freelance, elle participe à différents projets artistiques sur scène, TedX avec Alain Héril, en événementiel, avec la Cie Hybride, France Opéra chorégraphe Corinne Devaux, Disneyland Paris, pour le cinéma « Bifikre », « Dernier amour » de benoit Jacquot (sortie 2019) et prochainement dans « J’accuse » de Roman Polanski tout en continuant de danser pour la Cie Julie Magneville.

 

En 2015 elle fut invitée, lors de deux tournées en Chine pour promouvoir la « Danse Classique à la Française » elle a donné des Master Classes, des Conférences et s’est produit sur scène dans de nombres villes et Universités.

Elle participe à l’émission de télévision Belge « Alors on danse » en tant que coach, dans laquelle sera utilisé pour la première fois le « Smart Bodies® » 

 

Elle co-crée le concept « Smart Bodies ® » avec Julie Magneville.

Etant passionnée par la santé et la spiritualité indienne, elle se forme en Ayurveda et joint toutes ses connaissances avec celles de Julie Magneville pour développer ce concept « Bien-être », 1 discipline naît de 4 inspirations : yoga, danse classique, danse moderne et pilates.

 

Depuis 2018, elle danse pour une chanteuse pop-alternative Sevdaliza, et parcours le monde avec le « Great Hope Design Tour » show chorégraphié et mis en scène par Julie Magneville.

Aujourd’hui Enseignante de yoga, masseuse ayurvédique et artiste polyvalente, Elodie conjugue avec joie sa vie d’Artiste Interprète et de Thérapeute Corporel.

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon

Formée à l’ESDC Rosella Hightower, au CNR de Lyon en section contemporaine et à The Ailey School, elle continua son apprentissage lors de sessions intensives avec les chorégraphes Wim Vandekeybus, Ohad Naharin, Shiro Daimon et David Hayo. En tant que danseuse,  elle a travaillé avec Donald MacKayle, Chet Walker, Matt Mattox, Ralph Paul Haze, Milton Myers, Larrio Ekson, Guillaume Bordier, Bruno Agati, Michael Marso Riviere.

 

Par le biais du Spring Board Montréal, elle collabore avec Margie Gillis, David Earle, la Cie Flak, O Vertigo, Victor Quijadas( Rubberbanddance Group), Gregory Dolbashian et danse « Expectico » de Crystal Pite pour le Ballet Jazz de Montréal. 

Elle a été soliste dans le Ballet Jazz Rick Odums et a joué dans la comédie musicale « Tarzan » chorégraphiée par Sergio Trujillo.

Sollicitée en tant qu’en enseignante et chorégraphe dans diverses institutions à travers le monde, elle est également invitée à encadrer de nombreux stages internationaux tels que les Étés de la danse en relation avec le San Francisco Ballet et Alvin Ailey American Dance Theater.

 

Elle a  collaboré avec l'artiste média et scientifique taiwanais Ivan Liu sur le thème de la conscience dans « Between Universes », l'artiste français plasticien Laurent Barnavon sur la création « Lève-toi… et »,l’artiste canadien Jeremy Baileys sur le développement de la communication technologique digitale, ainsi que le réalisateur Pierre Noguéras sur les clips « Romeo & Juliette » , « Tempo » et sur le dernier film publicitaire de l’Association Laurette Fugain sorti en mai 2018.

Chorégraphe de sa propre compagnie qu’elle fonda en 2012, elle est également l’invitée de la compagnie Dessources à Bruxelles et artiste associée d’autres compagnies comme la compagnie Hybride. Elle est «Honored Teacher» de l’Université d’Huaqiao de la province du Fujian en Chine.

 

Enseignante certifiée de Hatha Yoga et Vinyasa Yoga, elle développe sa propre méthode thérapeutique pour les danseurs de tous styles : « le mouvement sensible et respiré ». 

 

Elle a été chorégraphe dans la célèbre émission de danse « So You Think You Can Dance » et « Alors on danse ».

En juillet 2017, elle est élue «meilleure chorégraphe du mois » au Mia Michaels Lives aux États-Unis avec sa création « Reborn ».

Son premier court-métrage « In Memorium », reçoit en 2018 les prix « Best Dance Choreography » au Oniros Film Awards et «Best Choice Audience» au Sans Souci Festival of Dance Cinéma.

Le Magazine Berlinois « Womencinemakers » lui consacre un édito spécial.

 

Elle est actuellement en création de sa nouvelle pièce « THE FRAME » avec le Premier danseur de l’Opera de Paris, Vincent Chaillet dans laquelle, elle fait appel au génie du collectif Ouchhh et à la singularité de l’artiste plasticienne américaine Millicent Young.

En 2018 elle chorégraphie et met en scène le nouveau show « The Great Hope Design » de la chanteuse pop alternative Sevdaliza.

Depuis à New-York elle enchaîne les créations pour l’Académie Steps on Broadway et  Peridance Center.